Langue des Signes

La Langue des Signes Française (LSF) n’est officiellement reconnue que depuis 2005, mais son usage est beaucoup plus ancien. Faisant l’objet d’une interdiction de fait au XIXe siècle, elle n’a pas disparu pour autant : les Sourds veillaient sur ce trésor culturel séculaire et se le transmettaient, en cachette, d’une génération d’élèves à la suivante.
Il a fallu attendre les années 1970-1980 pour que les Sourds brisent les chaînes qui entravaient leurs poignets. Un important mouvement culturel a alors émergé grâce à la création d’oeuvres théâtrales jouées par des comédiens Sourds, découvrant par ce biais l’énorme potentiel de leur langue. La LSF est devenue visible et les Sourds ont pris conscience de l’importance de reprendre leur destin en main.
Depuis lors, la langue des signes s’est peu à peu diffusée dans la société. Des entendants toujours plus nombreux apprennent désormais cette langue qui n’est enseignée à l’école que depuis la fin du XXe siècle. Malgré cette évolution sociétale sensible, seule une minorité d’enfants sourds peut suivre, dans de rares villes en France, une scolarité en LSF.

La langue des signe est une langue à part entière, très inventive et qui fascine souvent les entendants.
L'initiation à la langue des signes proposée par SURDI 30, ouverte à tous et à tout âge, permet aux participants d'acquérir les bases de cette langue.

Les participants sont acceuillis tous les jeudis de 14h30 à 16h30 (Hors vacances scolaires) dans nos locaux situés au 20 place Hubert Rouger  30 000 Nîmes

PRÉ-REQUIS

L'apprentissage de la langue des signes demande une certaine aisance corporelle et comme toutes les langues, motivation et régularité.

OBJECTIFS

La langue des signes est une langue à part entière, très inventive et qui fascine souvent les entendants.
L'initiation à la langue des signes" permet aux participants d'acquérir les bases de cette langue visuo-gestuelle et de  découvrir le monde et la culture sourds.
Connaissances – compétences acquises :
A l'issue de cette formation, les bénéficiaires seront en mesure d'entrer en contact avec un sourd et de tenir une conversation simple en langue des signes, faisant appel au vocabulaire de la vie quotidienne.
Ils seront sensibilisés à l'histoire de la langue de signes et de la communauté sourde.
Ils auront une vue de la vie associative et culturelle sourd,  ainsi que des lieux ressources leur permettant de prolonger cette première approche.

CONTENU

– Communiquer sans les mots : mimes, gestes, expression du corps et du visage
– Éléments de linguistique : constitution, origine et évolution des signes, utilisation de l’espace
– Présentation de l’histoire et de la culture sourdes
– Vocabulaire appartenant aux différents registres de la vie quotidienne

Les différents thèmes seront abordés dans une alternance d’échanges avec l'animateur et de pratique