Les aides techniques

LES PROTHESES AUDITIVES

La première prothèse auditive, de Monsieur Reim, un londonien, date du début du 19e siècle. Depuis le début du 20e siècle, de nombreux progrès sont intervenus entre l'époque du cornet acoustique, du Professeur Tournesol et celle de la première prothèse implantée. Aujourd'hui, la technologie permet un plus grand choix quant à la conception des appareils.

Les technologies utilisées

  • L'analogique ou prothèses conventionnelles :

C'est la technologie la plus ancienne. 
Ainsi appelé, parce que les sons y sont traités de manière analogique. C'est-à-dire que les sons sont convertis en signaux électriques de même nature. Ils le restent quel que soit le traitement qu'ils subissent. 
Elles sont aussi appelées prothèses conventionnelles parce qu'avant l'arrivée de la technologie numérique, le traitement analogique était standardisé à l'ensemble des circuits. Procédé : 
Le son est capté par un microphone. Ensuite il est transformé en signaux électriques mesurables à tout instant et manipulables. Les réglages se font facilement par des petites vis, mais ces réglages sont limités.

  • Les prothèses programmables :

Elles existent depuis le début des années 90. 
C'est une des premières applications de la technologie numérique qui permet de pouvoir programmer ou régler les prothèses auditives conventionnelles à partir d'un ordinateur. Procédé : 
Elles disposent d'un petit programme informatique (circuit numérique) leur permettant de garder en mémoire les réglages de la prothèse. Les réglages sont faits par l’audioprothésiste à l’aide d’un ordinateur.

  • Le numérique :

Depuis le milieu des années 90, le numérique a conquis plus de 30 % du marché de l'audioprothèse. On les retrouve sous forme de contours et intra-auriculaires et sont adaptés pour des surdités légères à sévères.Procédé : 
Le son est capté par un microphone. Ensuite il arrive vers un décodeur où il est numérisé. C'est à dire qu'il est transformé en une série de nombres qui sera ensuite traitée et analysée par un algorithme. Celui-ci assure à l'aide auditive des évolutions constantes sans intervention mécanique (facilité d'ajustement).
Il permet aussi de réaliser des réglages des aides auditives exactement adaptés à la perte auditive. L'effet Larsen et le bruit émanant du micro peuvent être supprimés. Ce sont des aides "intelligentes" qui sont capables de déceler la présence de bruit (à ne pas amplifier) et de parole (à amplifier). Elles modulent en continue leur amplification en fonction de l'environnement sonore. 
Mais

 la performance de l'aide auditive dépend de la qualité du microprocesseur et surtout de l'algorithme utilisé (analyse et traitement des sons, accessibilité des réglages).

  • L'implant cochléaire :

Les premiers implants monocanaux ont vu le jour dans les années 60. Il est destiné essentiellement aux personnes devenues sourdes. 

principe implantL'implant cochléaire implique une opération de l'oreille interne. Il n'est donc pas recommandé de l'utiliser chez des personnes dont l'oreille interne fonctionne encore, même partiellement.Un implant cochléaire est un dispositif médical électronique destiné à restaurer l'audition de personnes atteintes d'une perte d'audition sévère à profonde et qui comprennent difficilement la parole à l'aide de prothèses auditives.Ce dispositif comprend deux parties principales, l'unité électronique implantée dans le rocher et le processeur vocal externe. Le processeur est maintenant couramment un appareil miniaturisé porté discrètement derrière l'oreille comme le montre l'image

(1) Les sons sont captés par un microphone et transformés en signaux électriques.
(2) Ce signal est traité par le processeur vocal qui le convertit en impulsions électriques selon un codage spécial.
(3) Ces impulsions sont envoyées à l'émetteur (ou antenne) qui les transmet au récepteur implanté à travers la peau intacte au moyen d'ondes radio.
(4) Le récepteur produit une série d'impulsions électriques pour les électrodes placées dans la cochlée.(5) Les contacts de l'électrode stimulent directement les fibres nerveuses dans la cochlée sans utiliser les cellules ciliées endommagées.Stimulé, le nerf auditif envoie des impulsions électriques jusqu'au cerveau où elles sont interprétées comme des sons.

Le processus entier, de l'arrivée d'un son au traitement par le cerveau, est si rapide que l'utilisateur entend le son au moment où il se produit et ce, de manière continue.

implant 4A quoi ça ressemble ?

Un implant cochléaire est constitué d'un élément implanté (l'implant proprement dit) et d'un dispositif externe (le processeur vocal).

Le processeur vocal est généralement un contour d'oreille similaire à celui d'une aide auditive, mais relié à une petite bobine que l'on place sur la peau au niveau de la partie implantée. Avec des cheveux longs, elle reste invisible.

boitier implant 4Pour les enfants, un processeur sous la forme d'un petit boîtier est souvent préférable. Dans ce cas, celui ci est relié à la bobine par un câble plus long.

 

LES ACCESSOIRES

telephone malentendantTéléphone adapté :
Le combiné comprend un amplificateur acoustique et une bobine d'induction. Il peut être équipé (en option) d'un flash, grosses touches, haut parleur, etc.

 

amplificateur telephonique portable cla 20

Amplificateur téléphonique :
Il se place entre la base du téléphone et le combiné. Il permet de capter et d'amplifier les signaux sonores (jusqu'à 100 fois). Il offre la possibilité de régler les sons aigus et graves.

 

 

telephone portableTéléphone portable:

Adapté à notre handicap de par son vibreur, sa fonction SMS, la vidéo conférence et internet.

 

 

Fax :images fax

La plupart ont une fonction de téléphone et répondeur intégré. On peut être averti de l'arrivée d'un fax ou d'un appel téléphonique par un voyant lumineux.

 

CASQUE TVLe Casque TV :

Le réglage du volume se fait pour chaque oreille, en fonction de la perte auditive. Il permet d'entendre plus fort sans déranger ses voisins.

Les systèmes de transmission infra-rouge :
Ils permettent la transmission de sons sans fil par les rayons infra-rouges. 
Ils peuvent être utilisés avec des écouteurs, avec une entrée audio directe ou un collier magnétique et peuvent devenir amplificateurs personnels lors d’une conversation ou d’une conférence. Ils servent surtout pour l’écoute de la télévision.

sous titrage

Le sous-titrage:

Il est principalement disponible sur les programmes de télévision, films vidéos et DVD. C'est un service de transmission de texte offert pour certains films et émissions de télévision, donnant accès au contenu des messages sonores simultanément par écrit.

 

internetInternet et l'ordinateur : 

On peut communiquer par divers moyens :
– grâce à la messagerie électronique, envoi et réception d'e-mail,
– envoi et réception de fax,
– communication via Internet (forum de discussion, …).

 

reveilRéveil :

Le réveil vibrant :
Il est équipé d'une prise à laquelle est connectée un vibrateur installé sous le matelas ou sous l'oreiller et qui sera activé le moment voulu.

Le réveil lumineux :
Il est équipé d'une prise électrique permettant de connecter une lampe qui clignotera le moment voulu.

Le réveil à lampe et à vibreur :
Il comprend une lampe flash et un vibreur.

 

lampe-flashAvertisseurs lumineux :

Le téléphone sonne, quelqu'un frappe à la porte, on vous appelle d'une autre pièce, le bébé pleure, etc. Plusieurs systèmes permettent d'entendre pour se faciliter la vie.

 

 

LES SYSTEMES COLLECTIFS :

Les systèmes de transmission de type modulation en fréquence :
Ils sont composés de deux parties : l’émetteur (microphone) et le récepteur.
Ils assurent une transmission constante et fidèle indépendamment de la distance, du bruit, de la réverbération et des mouvements.
Ils sont utilisés en classe pour les élèves avec problèmes auditifs, au travail et pour les loisirs.

LA210Les systèmes de transmission par boucle magnétique ( peut-être aussi utilisé à titre individuel )
Ils créent un champ magnétique qui est capté par la bobine à induction d’une aide auditive (mettre la position " T " de votre appareil auditif). Elle transforme le son afin qu'il soit perçu par le malentendant. De plus en plus d'endroits sont équipés d'une boucle magnétique (églises, salles de conférence, cinémas, etc.).