LPC

Le LPC (Langage parlé complété) est une aide à la lecture labiale et donne une image de la phrase complète avec tous les petits mots. Le LPC est une version française du Cued Speech, inventée en 1967 par le Docteur R. Orin Cornett. Importée en France vers 1977, elle s'est adaptée aux phonèmes de la langue française. Le Cued Speech originel est maintenant adapté à 53 langues, parmi lesquelles : l'anglais, le français, le russe, le chinois, l'espagnol, le portugais, le portugais brésilien

Ce n'est pas une deuxième langue à apprendre.

Le langage parlé complété n'est pas comme la langue des signes une langue à part entière. Il ne fait que compléter par des codes gestuels la langue orale. 

Il s'adresse principalement aux personnes malentendantes, (mais pas sourdes), pour les aider à la compréhension et, à lire sur les lèvres. Souvent le LPC est utilisé après implantation des enfants, comme un moyen de les tirer vers l'oral. Il peut être très utile pour les personnes malentendantes à condition que des personnes de l'entourage codent.

LPCPar une série de gestes simples, il traduit tous les sons de la langue parlée. Les prothèses classiques ou les implants cochléaires ne permettent pas à un enfant sourd d'apprendre à parler correctement, juste par l'audition comme le fait un bébé entendant. 

Pendant toute la période durant laquelle il ne parle pas encore, le bébé valide entend, assimile les sons et les associe à des idées. Le petit sourd non. 

Par ailleurs, lorsqu'il lit sur les lèvres, le déficient auditif peut confondre les lettres prononcées : par exemple, le P, le B et le M forment sur les lèvres des gestes similaires. Certains mots et certaines phrases se prononcent de la même manière. En voici quelques exemples :

Pain = bain = main

Il mange des frites = il marche très vite

Pantalon = menthe à l’eau

Le code LPC lui permet alors de visualiser tous les sons de la langue parlée et d'éviter les confusions provoquées par les sosies labiaux. 

Lorsque l'utilisateur a de bons restes auditifs c'est intéressant puisqu'il a 3 voies de "lecture": le son qu'il perçoit (aidé ou non d'appareils), ce qu'il peut lire sur les lèvres et le LPC.

Néanmoins, cela demande le plus souvent une lecture sur les lèvres attentive et plus ou moins experte.