Prévention / Sensibilisation

La prévention est-elle possible ?

La presbyacousie est la cause la plus fréquente de la surdité de perception. C'est l’équivalent de la presbytie pour les yeux. Pour la petite histoire étymologique, le mot "presbyacousie" vient du Grec : presby qui veut dire "plus vieux" et akousis qui signifie "audition". Avec le temps, certaines cellules de l’oreille interne disparaissent (les cellules ciliées) et ne se reproduisent pas. L’ouïe perd alors en discernement, notamment dans les fréquences aigues. Il est important de noter que cette baisse de qualité d'audition n'est pas pathologique, la presbyacousie est un phénomène naturel lié à l'âge. Ce phénomène d'usure parfaitement naturel, partagé par au moins 4 millions de Français, produit un certain isolement. Mieux vaut l'identifier puisqu'il existe des solutions, pour ne pas se déshabituer des bruits de la vie…

SURDI 30 propose des solutions pour faire face à la presbyacousie 

On estime que la moitié des cas de surdité et/ou déficience auditive sont évitables par la prévention, le diagnostic et la prise en charge précoces. La prévention ou le traitement précoce de maladies infectieuses comme la méningite, la rougeole, les oreillons ou les infections ORL chroniques diminuent le risque de perte d’audition. Les vaccinations contre ces maladies sont efficaces, de même que la vaccination contre la rubéole avant la grossesse des femmes en âge de procréer.

echelle-bruitsUn traumatisme sonore (appareils bruyants, musique, bruits intenses…) altère également à tout âge l’audition et doit être prévenu. Les baladeurs musicaux doivent être limités en volume, l’exposition professionnelle et /ou l'exposition à des niveaux sonores importants en concert ou en discothèque bénéficient de mesures réduisant l’exposition au bruit (casques de protection individuelle, bouchons d'oreilles, mesures antibruit…). Attention, ces protections ne font pas tout. Elles ne peuvent que diminuer la puissance sonore. Résultat : au-delà d'un certain niveau, elles ne servent plus à rien !

La déficience auditive est le déficit le plus fréquent à la naissance. C’est un problème de santé publique en raison des chiffres élevés de prévalence et de la répercussion sur le développement de la communication, sur la scolarité et l’insertion sociale ultérieure de l’enfant. Le dépistage et la prise en charge précoce des troubles de l’audition conditionne le pronostic, qu’il s’agisse de l’acquisition du langage et à plus long terme, de l’intégration sociale. La réussite scolaire reste de nos jours l’une des plus importantes sources de reconnaissance. Cependant certains enfants, touchés par ce handicap, cumulent les difficultés à l’école. Les causes peuvent être multiples mais, la cause principale c'est lorsque l’institution ne parvient pas à s’adapter aux enfants atteints de surdité. Par ailleurs, on constate de plus en plus de traumatismes auditifs chez les plus jeunes. Un jeune sur 4 aurait un déficit reconnu comme pathologique, tandis que 70 % des musiciens, pratiquant des musiques amplifiées, souffriraient de traumatismes auditifs. À l'origine de ces phénomènes, principalement une méconnaissance et une minimisation des risques auditifs chez les plus jeunes. Alors que les enfants savent très tôt parfaitement comment préserver leur capital dentaire, ils ignorent le plus souvent comment protéger leur capital auditif. Pourtant, les dégâts sont dans le dernier cas irréversibles : surdité, acouphènes (sifflements ou bourdonnements dans les oreilles) ou au contraire hyperacousie (perception amplifiée du son du fait de la destruction des cellules ciliées de la cochlée qui ont pour fonctions d'atténuer les sont trop forts). 

SURDI 30 propose des modules de sensibilisation/ prévention :

  • Organismes scolaires, classe enfants 
  1. Sensibiliser salariés et élèves
  2. Faciliter la communication (Exigences de communication)
  • Prévenir la déficience auditive Établissements recevant du public
  1. Réussir l’accueil du public porteur de déficience auditive
  • De toute personne ou organisme souhaitant sensibiliser son entourage, ses collaborateurs ou ses adhérents, au handicap de la déficience auditive

Renseignements

Tel : 04 66 84 27 15 – Port: 06 16 83 80 51

Courriel : gaverous@wanadoo.fr