Soutien

principe implantLe son est capté par un microphone. Ensuite il arrive vers un décodeur où il est numérisé. C'est à dire qu'il est transformé en une série de nombres qui sera ensuite traitée et analysée par un algorithme. Celui-ci assure à l'aide auditive des évolutions constantes sans intervention mécanique (facilité d'ajustement).
Il permet aussi de réaliser des réglages des aides auditives exactement adaptés à la perte auditive. L'effet Larsen et le bruit émanant du micro peuvent être supprimés. Ce sont des aides "intelligentes" qui sont capables de déceler la présence de bruit (à ne pas amplifier) et de parole (à amplifier). Elles modulent en continue leur amplification en fonction de l'environnement sonore. 
Mais la performance de l'aide auditive dépend de la qualité du microprocesseur et surtout de l'algorithme utilisé (analyse et traitement des sons, accessibilité des réglages).D) L'implant cochléaire :Les premiers implants monocanaux ont vu le jour dans les années 60. Il est destiné essentiellement aux personnes devenues sourdes. 
L'implant cochléaire implique une opération de l'oreille interne. Il n'est donc pas recommandé de l'utiliser chez des personnes dont l'oreille interne fonctionne encore, même partiellement.Un implant cochléaire est un dispositif médical électronique destiné à restaurer l'audition de personnes atteintes d'une perte d'audition sévère à profonde et qui comprennent difficilement la parole à l'aide de prothèses auditives.Ce dispositif comprend deux parties principales, l'unité électronique implantée dans le rocher et le processeur vocal externe. Le processeur est maintenant couramment un appareil miniaturisé porté discrètement derrière l'oreille comme le montre l'image 
:

 

theanimes(1) Les sons sont captés par un microphone et transformés en signaux électriques.
(2) Ce signal est traité par le processeur vocal qui le convertit en impulsions électriques selon un codage spécial.
(3) Ces impulsions sont envoyées à l'émetteur (ou antenne) qui les transmet au récepteur implanté à travers la peau intacte au moyen d'ondes radio.
(4) Le récepteur produit une série d'impulsions électriques pour les électrodes placées dans la cochlée.(5) Les contacts de l'électrode stimulent directement les fibres nerveuses dans la cochlée sans utiliser les cellules ciliées endommagées.Stimulé, le nerf auditif envoie des impulsions électriques jusqu'au cerveau où elles sont interprétées comme des sons.

logo_surdi_30_55_wp.pngLe processus entier, de l'arrivée d'un son au traitement par le cerveau, est si rapide que l'utilisateur entend le son au moment où il se produit et ce, de manière continue.